fbpx

   

Naturopathie: quel est le rôle des acides aminés essentiels ?

Le rôle des acides aminés

Les acides aminés ont un rôle très important qui contribue au bon fonctionnement de notre organisme. On les trouve en grande quantité dans les protéines, qu’elles soient animales ou végétales. Chaque acide aminé a une fonction bien précise. Certains acides aminés sont indispensables pour notre survie, on les appelle : acides aminés essentiels. Ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme, ce qui signifie qu’ils doivent provenir uniquement de l’alimentation.

Il existe également 11 acides aminés dit “non essentiels”, comme l’alanine, l’arginine, la glutamine ou encore la cystéine, qui peuvent être synthétisés par l’organisme et ne dépendent donc pas des aliments.

Lorsque notre alimentation est variée et équilibrée, nous consommons alors assez d’acides aminés essentiels

Lorsque notre alimentation est variée et équilibrée, nous consommons assez d’acides aminés essentiels. Cependant, il arrive que dans le cadre d’une alimentation déséquilibrée ou incomplète, certaines personnes développent des carences. C’est notamment le cas pour les végétaliens qui doivent se supplémenter car ils ne consomment pas de produits d’origine animale qui contiennent certains acides aminés indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un professionnel de santé afin d’être aiguillé sur les compléments alimentaires à prendre pour éviter les carences.

Découvrons le rôle de chaque acide aminé essentiel sur notre santé ainsi que les besoins de consommation journalier et les aliments dans lesquels nous pouvons les retrouver.

Quels sont les acides aminés essentiels ?

On recense 9 acides aminés essentiels : la thréonine, la lysine, la phénylalanine, la valine, la leucine, l’isoleucine, la méthionine, l’histidine et le tryptophane.

Certains acides aminés essentiels ne sont indispensables que dans certains cas, comme l’histidine qui ne concerne que les enfants.

La thréonine

Il est nécessaire pour la synthèse de la glycine et de l’acétyl-CoA qui intervient notamment dans la synthèse du cholestérol. On en trouve principalement dans le poulpe, mais également dans la viande de veau, dans la truite crue et dans les lentilles. On recommande d’en consommer 16 mg par kilogramme par jour.

La lysine

La lysine est essentielle pour la croissance des os, pour la bonne cicatrisation des plaies ainsi que pour la formation de collagène et d’anticorps. La lysine se trouve dans le saumon, le soja, le bœuf et les oeufs. Il est conseillé d’en consommer 30 mg par kilogramme par jour.

La phénylalanine

C’est un acide aminé précurseur de l’acétoacétyl-Co et de la tyrosine. On le trouve en grande quantité dans les amandes et le cheddar, mais aussi dans la viande d’agneau et dans le haddock. La consommation idéale est de 27 mg par kilogramme par jour. Cependant, une consommation trop excessive peut avoir des répercussions sur le transit intestinal et provoquer des troubles tels que des diarrhées ou des ballonnements.

La valine, la leucine et l’isoleucine

La valine la leucine et l’isoleucine ont besoin d’être réunie pour pouvoir synthétiser du glucose. Ce sont des acides aminés à chaîne ramifiée qui peuvent affecter le transport des acides aminés jusqu’au cerveau en cas de carence. On trouve la valine dans le lait, les oeufs, le poulet et le roquefort. La leucine dans l’agneau, le soja, le crabe et les huîtres. Pour l’isoleucine, c’est dans le porc, le saumon, le mouton, l’oeuf et le camembert qu’on en trouve le plus. Les doses journalières recommandées sont de 18 mg par kilogramme pour l’isoleucine et la valine et 39 mg par kilogramme pour la leucine.

La méthionine

C’est un précurseur de la cystéine, de l’homocystéine, de la créatine, de la taurine, de la carnitine et du glutathion. Elle intervient au cours de la digestion des lipides et constitue une source de soufre pour l’organisme. La consommation idéale de méthionine est de 15 mg par kilogramme par jour. On en trouve dans le gruyère, le cabillaud, l’agneau et le veau.

L’histidine

Comme nous l’avions précisé plus haut, l’histidine est un acide aminé essentiel pour les enfants. Chez l’adulte, une consommation trop importante (au delà de 4 grammes par jour) peut provoquer des nausées et des céphalées, à partir de 64 grammes par jour, l’histidine peut provoquer une anorexie ainsi qu’une perte d’acuité visuelle. On en trouve dans le soja, le porc, le boeuf, le poulet et l’amande. La recommandation de consommation journalière est de 11 mg par kilogramme.

Le tryptophane

Le tryptophane permet d’augmenter la synthèse de sérotonine dans le cerveau et intervient donc dans la régulation des humeurs et du comportement alimentaire. Il favorise également l’endormissement en plus de gérer la sensation de satiété. On le trouve dans les graines de citrouille et de courge, dans les noix, les amandes, la lotte et les haricots. Il est recommandé d’en consommer 4 mg par kilogramme par jour.

Comment gérer sa consommation d’acides aminés essentiels ?

Comme vous pouvez le constater dans le détail ci-dessus, les acides aminés essentiels se trouvent principalement dans les produits d’origine animale. C’est pour cela qu’il est recommandé de consommer au moins une à deux portions de viande, poisson ou oeuf par jour. Les végétaliens, qui ne consomment aucun aliment d’origine animale, peuvent consommer du soja et se supplémenter avec des compléments alimentaires spéciaux.

Pour éviter les carences en acides aminés essentiels, il ne faut pas oublier les céréales et les légumineuses qui en possèdent également une très grande source. On peut donc, par exemple, consommer des petits pois, des lentilles, pois chiches, du soja et haricots secs (une portion de 100g par repas environ pour un adulte).

L’important est de bien respecter la pyramide alimentaire

L’important est de bien respecter la pyramide alimentaire qui conseille, en plus des VPO (viande, poisson, oeuf) une fois par jour au minimum et des céréales et légumineuses à chaque repas, de consommer 5 fruits et légumes par jour, 1,5 litre d’eau par jour également et d’utiliser peu de sucre et de matière grasse.

Certains aliments contiennent tous les acides aminés essentiels à eux seuls. C’est le cas pour l’ortie, la spiruline, les graines de citrouille, le quinoa et le sarrasin par exemple. On les appelle les super-aliments car à eux seuls ils sont capables de couvrir l’ensemble de nos besoins en acides aminés essentiels.

Pensez-vous consommer l’ensemble des acides aminés essentiels grâce à votre alimentation actuelle ?