fbpx

Naturopathie: tout savoir sur le stress et comment le gérer

Le stress est un état naturel qui se produit lorsqu’un individu subit une agression extérieure ou une pression. Être stressé dans certains types de situations est tout à fait normal. C’est lorsque le stress prend le dessus que cela devient inquiétant.

Le stress traverse les âges et l’Homme le subit depuis des millions d’années. Que soit la peur de ne pas revenir vivant de la chasse ou d’avoir un trou de mémoire devant la présentation professionnelle du lendemain, les facteurs ont changé mais le stress, lui, a toujours été présent.

Les causes du stress

D’une personne à l’autre, les raisons qui occasionnent l’état de stress varient. Certains individus réagissent intensément à une situation qui n’inquiéterait même pas une autres personne.

Ainsi, les causes principales du stress sont multiples. Elles peuvent être dû au bruit, à une pression, à une tâche qu’il faut réaliser dans un lapse de temps réduit, au manque de sommeil, aux conflits de tous genres, au manque d’activité physique…

Les phases du stress

Tout d’abord, il y a la phase d’alarme lors de laquelle le corps réagit en provoquant une tension musculaire. Le rythme cardiaque et la respiration s’accélère pour faire face à l’agression subie. Cette phase plonge alors l’individu concerné dans un état de détresse, d’oppression, de vigilance ou encore d’euphorie.

Ensuite arrive la phase de résistance. Si la cause du stress n’a pas été éliminée, l’organisme s’adapte à la situation et vient puiser dans les réserves d’énergie de la personne. Cela provoque généralement un état de fatigue intense, mais également d’irritabilité. 

La troisième phase du stress est celle de l’épuisement. Elle arrive lorsque l’exposition au stress se poursuit depuis trop longtemps. Le système immunitaire en pâtit et peut provoquer une prise de poids, des insomnies…

La dernière phase est celle de la récupération. Dès lors que l’individu n’est plus impacté par l’agent stressant, il commence à se détendre et à récupérer son état normal.

Les différentes formes de stress

Le stress de base

La forme de stress la plus répandue est le stress de base. Il est provoqué par l’arrivée d’une nouvelle situation à gérer. Cela peut être un nouveau travail, un nouveau lieu de vie, ou encore une nouvelle relation sentimentale. Faire face à une situation qui ne nous est pas familière peut engendrer ce type de stress et nous affecter émotionnellement le temps de l’adaptation de celle-ci.

Le stress cumulatif

Le stress cumulatif quant à lui, est la conséquence de l’accumulation de nombreuses situations : complications, tracas, conflits, événements, traumatismes… Cette forme de stress a tendance à se développer lentement mais aura également tendance à émerger beaucoup plus rapidement si les phases de “repos” entre deux événements sont trop courtes.

Le traumatisme vicariant

Le traumatisme vicariant (appelé également la fatigue de compassion) est une forme de stress qui survient lorsqu’on s’engage auprès d’une personne en détresse, comme les personnes malades ou encore ceux qui sont seuls. C’est une sorte de surcharge émotionnelle provoquée par un surcroît d’empathie. En plus du stress qu’il occasionne, le traumatisme vicariant peut également plonger un individu dans un état de dévalorisation de soi. Il peut s’identifier à la victime, perdre confiance en lui, se sentir en situation d’insécurité…

Le burn-out

La forme de stress la plus connue reste le burn-out qui touche quasiment un travailleur sur deux en France. Bien spécifique au monde du travail, le burn-out se traduit par un état de stress dû à la pression professionnelle. Les plus affectés par cette forme de stress sont les cadres, les salariés qui ont un poste à responsabilité ainsi que ceux qui travaillent dans la force de vente.

Comment évacuer son stress

Il existe plusieurs méthodes qui permettent d’évacuer le stress ou bien de l’empêcher de prendre le dessus sur le reste.

La méditation

Celle qui se démarque des autres et dont on a plus souvent tendance à parler, c’est la méditation. Selon de nombreuses études scientifiques, intégrer la méditation dans notre quotidien transformerait notre état d’esprit et contribuerait à l’amélioration de la gestion du stress. La méditation est une forme de relaxation qui permet de faire baisser la pression cardio-vasculaire et le taux d’adrénaline. On dit que 20 minutes de relaxation équivaut à 2 heures de sommeil profond.

La respiration consciente

On peut également associer la respiration consciente à la méditation. Celle-ci permet de calmer rapidement le stress et de diminuer la sensation d’oppression que l’on peut ressentir lors d’un événement traumatisant ou de toute autre situation complexe à gérer émotionnellement.

Les techniques de gestion émotionnel

D’autres techniques sont également très répandues, comme le yoga par exemple, qui aurait des vertues très intéressantes sur l’état émotionnel. Le Taï-Chi a aussi une excellente réputation pour la diminution du stress. Cet art chinois n’est pas qu’une sorte de gymnastique de santé comme on peut souvent en entendre parler. Il aurait des bienfaits extraordinaires sur le mental grâce à sa dimension spirituelle.

L’activité physique

Cela nous amène à la pratique d’une activité physique. L’hormone dégagée lors de la pratique d’un sport contribue au bien-être et permet d’évacuer l’adrénaline qui pourrait être causée par le stress. Comme nous l’avons dit précédemment, lors d’un épisode de stress, les muscles ont tendance à se raidir. La pratique d’une activité physique peut faire diminuer, voir disparaître, cette raideur. De nombreuses personnes en témoignent, le fait d’avoir une activité physique régulière leur permet d’éliminer tout le stress qu’il encaisse au fur et à mesure de la journée ou de la semaine. 

Les activités dites de bien-être

Les massages et les activités dites de bien-être comme le sauna, le hammam, ou encore le jacuzzi permettent également de diminuer les états de stress. Bien que tout le monde n’est pas ce genre d’équipement à disposition ou les moyens financiers pour se permettre d’aller régulièrement en institut, se faire un petit cadeau à soi même de temps à autre peut être bénéfique pour la santé émotionnelle. 

S’offrir du temps pour soi, se relaxer et se détendre loin des problèmes du quotidien, oser prendre le temps de ne penser à personne d’autre qu’à soi est toujours un bon moyen de réduire le stress.

En conclusion

Il existe de nombreuses méthodes pour mieux gérer le stress mais le mieux reste de ne pas le subir. On veillera alors, en plus de ces méthodes à essayer de traiter le stress à la base. C’est à dire à réduire au maximum les agents stressants de nos vies en mettant en place des solutions adaptées. Par exemple, mieux s’organiser ou déléguer en cas de surcharge de travail.

Vous sentez-vous stressé ?

Quelles sont selon vous les causes ?

Pensez-vous pouvoir les traiter ?

En solidarité avec les événements actuels, l’ensemble des produits du site sont à -10% durant le mois de novembre.