fbpx
naturopathie burn out

Les apports de la naturopathie dans le burn-out

Le burn-out, qui est également appelé “syndrome d’épuisement”, est un état qui doit être pris en charge le plus rapidement possible après avoir été diagnostiqué. Il survient généralement après une période de surmenage intense.

La naturopathie peut contribuer à l’amélioration de cette situation, en complément de recommandations médicales apportées par les professionnels de la santé.

Il est d’ailleurs important de préciser qu’il est nécessaire de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. 

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le burn-out se traduit par un état d’épuisement mental, émotionnel et physique. Lorsqu’une personne est atteinte de ce trouble, elle présente généralement plusieurs caractéristiques bien précises.

Tout d’abord, les personnes atteintes d’un burn-out souffrent d’une dévalorisation d’elles-même et n’arrivent plus à apprécier leurs réussites. Elles ont également tendance à s’isoler socialement et à se démotiver. Leurs capacités mentales et physiques tournent alors au ralenti, ce qui provoque la dégradation de leur état général.

On peut également associé à cela d’autres symptômes comme les troubles du sommeil, la dépression, des crises d’angoisse, une alimentation déséquilibrée…

Le type de burn-out le plus répandu est le burn-out professionnel, causé par des conditions de travail complexes. Cependant, il existe aussi le burn-out parental qui survient à cause de la fatigue et de la pression engendrée par la parentalité.

Apprendre à gérer ses émotions

La naturopathie n’a pas pour but de remplacer la psychothérapie. Il faut plutôt la voir comme une alliée qui peut seconder la prise en charge médicale. En cherchant à avoir une attitude positive, le burn-out peut s’estomper. Voici quelques principes de base qui pourront vous aider :

Premièrement, il faut éviter de rester seul et essayer de voir du monde. Si possible, s’entourer de personnes positives qui vous comprennent et ne vous jugeront pas négativement par rapport à votre état.

Il ne faut pas pour autant négliger les périodes où vous pouvez profiter d’être seul pour vous accorder un petit moment rien qu’à vous durant lequel vous pouvez vous adonner à une de vos passions. Écouter de la musique, lire un livre, faire du sport… toutes les activités qui peuvent vous faire plaisir et vous redonner le sourire sont les bienvenues.

Et enfin, soyez indulgent avec vous même. Devenez votre propre meilleur ami. Ne vous infligez pas des demandes trop compliquées ni impossibles à réaliser car cela aurait l’effet inverse. 

Alimentation et burn-out

À notre époque, il est parfois très difficile de ne pas succomber à la tentation de manger des plats préparés pour parer au manque de temps. Le problème de ce type d’alimentation, c’est qu’elle diminue la résistance au stress à cause de sa forte teneur en graisses saturées, sucre et autres excitants. Il vaut mieux également limiter, voir supprimer, l’alcool, le café et le tabac.

Pour les repas, il est important de se faire plaisir tout en consommant des produits qui ne sont pas nocifs pour votre santé. Sans pour autant se culpabiliser quand vous faites un écart, il vaut mieux veiller à consommer des aliments simples et non transformés, comme les fruits et les légumes.

Par ailleurs, lorsqu’on souffre d’un burn-out, il est bon d’augmenter son apport en oméga 3 et en oméga 9 car ils augmentent la tolérance de l’organisme face au stress. On trouve ses omégas dans les huiles végétales comme l’huile de lin, de chanvre, de périlla, de caméline ou de colza, ainsi que dans les petits poissons comme les harengs, les anchois et les maquereaux.

L’alimentation à index glycémique bas est également bonne à suivre, notamment car cela contribue à limiter la fatigue.

Favorisez également des encas sains comme les amandes, les noisettes, les fruits… Les oléagineux sont des aliments excellents pour lutter contre la fatigue, qu’elle soit émotionnelle ou physique.

Les plantes adaptogènes contre le burn-out

Les plantes adaptogènes sont connues pour soutenir l’organisme en s’adaptant à ses besoins.

Il existe de nombreuses plantes adaptogènes comme la griffonia qui agit surtout sur les migraines et les troubles dépressifs, l’ashwagandha ou l’éleuthérocoque qui agit principalement sur l’épuisement mental et physique.

Il faut tout de même bien se renseigner sur les plantes adaptogènes car il existe des contre-indications avec certains médicaments comme les antidépresseurs ou encore avec la grossesse ou l’allaitement.

Améliorer son hygiène de vie

S’il y a une chose importante à faire quand on souffre d’un burn-out, c’est de se reprendre en main pour remonter la pente. Cela passe avant tout par le fait d’avoir un sommeil profond et réparateur, mais aussi par le bien-être général. Il faut ainsi éviter d’utiliser trop d’écran et privilégier la méditation, le hammam, les massages, les balades en forêt… 

La pratique d’un sport est aussi un excellent moyen d’oublier ses tracas en se concentrant sur une action bien précise et de libérer des hormones qui contribuent au bonheur. Là encore, il ne faut pas non plus se contraindre à des efforts insurmontables car le but principal est de faire de l’exercice. 

L’aromathérapie

Les huiles essentielles, hors contre-indication comme la grossesse ou un trop jeune âge, par exemple, sont très utilisées en ce qui concerne les troubles tels que la dépression ou le burn-out.

Elles permettent de lutter contre l’épuisement, comme l’huile essentielle de ravintsara, en stimulant l’organisme. D’autres, comme la lavande, le petit grain ou le lédon du Groenland, favorisent la relaxation.

Certaines huiles essentielles sont comestibles et d’autres non. Il faut donc veiller à bien se renseigner sur les méthodes à utiliser pour que cela soit réellement efficace et ne vous cause pas de troubles supplémentaires.

Pour conclure

La naturopathie peut être une véritable aide en ce qui concerne le burn-out et il existe de nombreux éléments qui peuvent contribuer à l’amélioration de la situation des personnes concernées.

Elle agit en complément de la médecine classique et permet de faire des petites actions au quotidien qui contribuent au bien-être. L’important est donc de consulter un professionnel de santé dès que vous constatez que vos symptômes ressemblent à ceux du burn-out ou de la dépression, sans s’auto-diagnostiquer pour autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *