fbpx

   

Comment maigrir sans développer de carences alimentaires ?

Lorsqu’on fait attention à son corps, on a souvent tendance à condamner le fait de trop manger. Mais si ce n’était pas ce qui comptait le plus ? 

Une alimentation équilibrée est avant tout une alimentation qui ne génère ni carences, ni encrassement.  

Cela signifie-t-il que vous pouvez vous gaver d’une alimentation équilibrée ? La réponse est non, bien sûr, ce serait trop simple !

Même en mangeant sainement, si vous ne surveillez pas vos portions, vous prendrez aussi du poids. L’idée est donc de manger sainement et en quantité raisonnable (ni trop, ni trop peu). 

Cela peut sembler ardu de prime abord. Il ne fait aucun doute qu’il vous faudra sûrement un certain temps pour vous y habituer. Cependant, une fois que vous aurez acquis ces nouvelles habitudes, vous n’aurez plus à vous inquiéter de prendre du poids ou d’être sous-alimenté.

Alors, comment fait-on pour bien manger sans trop manger ? Découvrons-le ici.

Comment bien manger sans trop manger ?

Consommer suffisamment de protéines

Manger des protéines et notamment au petit déjeuner peut vous aider à éviter les fringales. Consommer des œufs le matin, par exemple, permet non seulement de contrôler l’appétit, mais aussi d’éviter de grignoter entre les repas. Cependant, veillez à n’inclure que 30 grammes de protéines dans chaque repas. Cela garantit également une bonne absorption des nutriments de vos repas.

Mangez plus souvent des petits repas

Cela peut certainement demander un certain effort, surtout lorsque vous avez un emploi du temps chargé. Mais, lorsque vous prenez plus souvent de petits repas, vous avez tendance à manger moins, ce qui évite l’accumulation de graisses. De plus, le fait de diviser les repas en portions vous aide à contrôler la quantité de nourriture que vous mangez.

Définissez les portions de nutriments essentiels

Dans la quête de réduction de votre consommation, vous pouvez avoir tendance à négliger l’inclusion de nutriments essentiels dans votre alimentation. L’idée est de consommer moins d’aliments transformés et malsains sans négliger tous les nutriments importants. Vous pouvez associer des proportions maximales de ce que vous pouvez manger en les associant à des tasses ou des cuillères, par exemple. De même, vous pouvez utilisez ces indicateurs pour définir les minimums d’aliments sains et essentiels que vous devez consommer. 

Optez pour des encas sains

Lorsque vous entrer dans une démarche de réduction des portions, il est probable que vous ressentiez de la faim au départ. Ne vous jeter pas sur des confiseries ou des gâteaux transformés. Préférez des encas sains comme des oléagineux non salés, des bâtonnets de légumes, un fruit, etc. Mais n’oubliez pas que vous devez également contrôler vos portions, car une consommation excessive d’encas sains peut également entraîner une prise de poids.

Mâchez vos aliments correctement

La mastication permet, en réduisant finement les aliments, de mieux les assimiler. Par ailleurs, la salive sécrétée lors de la mastication libère des enzymes opérant une transformation chimique qui facilitent le travail de l’intestin en pré-digérant les aliments. La mastication facilite donc les étapes succédants la digestion et l’absorption ultérieure des aliments. De plus, la mastication permet de prendre conscience de ce qu’on mange. C’est utile à la fois pour savourer mais aussi pour faire prendre conscience à notre organisme que nous sommes en train de manger et donc d’arriver à la satiété plus facilement. 

Evitez les boissons sucrées

Si vous buvez tout de même une boisson sucrée, essayez d’utiliser une tasse ou un verre plus petit et plus mince plutôt que des verres plus grands et plus profonds. Buvez la boisson en petite gorgée au lieu de l’avaler d’un coup. Cela vous permettra de boire une quantité moindre de votre boisson tout en étant rassasié.

Concentrez-vous sur la nourriture et rien d’autre

Choisissez avec soin l’environnement dans lequel vous manger pour vous pouvoir vous focaliser uniquement sur ce que vous mangez. On a souvent tendance à manger dans le bruit, que ce soit la télévision, la radio ou bien en étant entouré de personnes bruyantes. Pourtant, l’utilisation des cinq sens lorsque l’on mange a plusieurs intérêts. Cela permet dans un premier temps d’établir une connexion entre le cerveau et ce que l’on ingère. Par ailleurs, contrairement à un environnement calme, un environnement stressant ou bruyant augmente les risques de mauvaise digestion. En situation de stress, le corps est moins à l’écoute et la perception des signes de satiété envoyés par la leptine (hormone de la satiété) est masquée. 

Utilisez des assiettes plus petites

Cela vous permettra de vous servir moins de nourriture que d’habitude tout en continuant à vous alimenter suffisamment. 

Conclusion

Une alimentation saine relève avant tout de l’équilibre entre ce qu’il faut manger et la quantité que l’on ingère. Ne pas manger assez de nutriments essentiels peut créer des carences. Et manger trop peut nous faire prendre du poids et augmenter les risques de maladies liées à cette prise de poids. Par ailleurs, manger trop d’aliments sains peut aussi entraîner une prise de poids. C’est pourquoi il est aussi important de surveiller ses portions que de compter les calories. Le challenge se résume donc à trouver votre propre équilibre.